Un T-shirt au poignet

Il y a quelque temps j’avais sacrifié la moitié d’un t-shirt troué pour un DIY. Je me retrouvais donc avec ça :

P1030219

Hors de question de le jeter mais aucune idée pour l’utiliser. Jusqu’à une illumination : du trapilho ! En gros, il s’agit de faire une pelote de bandelettes de t-shirt. Je n’avais jamais utilisé cette technique. Merci à Sew&Laine qui a fait pour Etsy un livret explicatif très bien fait avec plein d’exemples de créations.

Une fois ma pelote faite, mon dévolu s’est jeté sur le bracelet « Tricot-doigt » du livret. Le résultat ?

P1030232

P1030222

C’est un bracelet à deux doigts. Il n’est pas très régulier mais j’ai plein d’idées avec cette technique, j’en veux des plus larges et plus colorées. Par contre si vous pouvez utiliser un t-shirt sans couture latérale, le résultat sera plus joli.

Bien contente quand même !

La bise

Publicités

Sac besace DIY

Pendant longtemps je me suis crue absolument incapable de faire la moindre activité manuelle. J’ai changé d’avis pendant mes études où j’ai eu besoin de me vider la tête en créant diverses choses (tableaux, bijoux (surtout)) ou en cuisinant des plats sortis de mon imagination.

Pour l’anniversaire de ma sœur, début juillet, j’ai eu envie de lui faire un cadeau « maison » et je me suis lancée dans quelque chose de plus ambitieux que mes bricolages habituels : un sac besace. Sachant que ma machine est restée chez mes parents et que je vis à quelques 7000 km de là, j’ai dû tout coudre à la main. Mais, même si j’ai beaucoup pesté, ça a été une bonne occasion d’apprendre les bases de couture.

Je vous montre le résultat tout de suite. Même si ce n’est pas parfait (du tout), je suis assez contente pour une première fois.

992380_10151786282089415_1441435242_n

1059507_10151786282024415_1657988444_n

Du coup, ça m’a donné l’occasion de me mettre enfin aux nœuds marins qui m’obsèdent depuis pas mal de temps et quelque chose me dit que la technique va me resservir bientôt !

La bise

Machinarium

Je ne suis pas une grande fan de jeux vidéos. Je ne m’intéresse pas du tout à l’actualité du domaine et ne cherche pas particulièrement à trouver des jeux à mon goût. Par contre, quand par hasard ou par recommandation, je tombe sur quelque chose qui me plaît vraiment, je peux devenir complètement accro.

Je ne pensais pas faire d’articles sur des jeux mais finalement ça risque d’arriver plusieurs fois dans les semaines qui viennent à cause de quelques découvertes et redécouvertes (j’adore me replonger dans des jeux auxquels je jouais adolescente). Pour que vous sachiez ce qui vous attend, je vous préviens que je n’en aime que deux types :

  • les jeux de stratégie comme Age of Empire, Caesar III, Pharaon (peut-être qu’on en parlera…) ou plus récemment Tropico
  • les jeux d’aventure en point-and-click : c’est un nom barbare qui regroupe juste les titres où il faut avancer dans une histoire en effectuant diverses actions (grâce à la souris) ou en dialoguant avec des personnages afin de résoudre une série d’énigmes. C’est par exemple Myst, Versailles, Monkey Island, Runaway…

C’est d’un jeu de cette deuxième catégorie dont j’aimerai vous parler. Et, pour une fois, il n’est pas ancien. Il s’agit de Machinarium. C’est un jeu d’aventure en point-and-click classique où vous devez avancer dans la peau d’un petit robot afin de déjouer un attentat et de retrouver votre « robote » qui a été kidnappée. Plus que l’histoire en tant que telle, c’est pour l’univers de ce jeu que j’ai eu un véritable coup de cœur. On évolue dans un monde post-apocalyptique à la Wall-E. Le graphisme est proche du crayonné , ce qui donne une ambiance très tendre qui rappelle parfois certains Miyasaki. Ajoutez à ça les expressions tellement humaines du robot et vous obtenez un jeu à la fois prenant grâce aux différentes énigmes ET incroyablement attachant. Pour vous donner une idée, voilà quelques (belles) images :

tower_1280x1024

plaza_1280x1024

elevator_1280x1024

cover_1280x1024 :

Il est possible de tester le jeu sur le site internet. Il est en anglais mais pas de crainte : le robot ne parle qu’en bulles animées. En résumé : un très grand coup de cœur pour ce jeu et son univers… d’ailleurs j’y retourne.

A très bientôt

Et surtout rien d’important !

A force de lire, de voir et de faire (parfois), à force d’écumer les blogs et d’avoir envie de montrer à mon tour : voilà.

Un blog de petits machins avec juste des petits riens insignifiants parce que c’est ceux-là qui me plaisent le plus. Parce qu’en d’autres lieux je parle politique, économie ou relations internationales mais que ce ne sera pas le cas ici. Parce qu’avec d’autres gens je parle boulot, soucis, amour et argent mais qu’un peu de légèreté anonyme ne fera pas de mal.

Je ne sais pas encore ce que seront exactement ces « petits machins » mais gageons qu’on parlera bouffe, bouquins, brocante, voyages et DIY. On parlera aussi petits créateurs, petits créateurs de bijoux en particulier puisque je suis monomaniaque à ce sujet.

Bref, voyons où tout ça va nous (me) mener. En attendant, je vous souhaite la bienvenue et frappons ensemble les trois coups.